• post.208

     

    le mois de mars était rouge.

    comme la semelle de mes paraboots louboutin,
    improvisation alcoolisée avant d’aller affronter le ghetto mondain

    para

    para
    [photos par olli bery.]


    rouge comme l’urgence de Paris à Bruxelles,
    puis de Marseille à la chaleur abrutissante, et à nouveau Paris
    et à nouveau Marseille

    rouge des oreilles qui saignent
    en mars on me retrouve :

    dans l’élaboration de la maquette du dernier numéro de photos nouvelles
    dédié aux relations de la photographie à la danse

    dans le fanzine qui sort chez micr0lab sur le thème de la viande
    aux côtés d’alice pole ka et tristan des limbes
    visible ici

    fanzine

    fanzine
    [photos par alice.]

     

    en avril, elle
    a la vie décousue
    elle le lui dit comme une excuse

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :