• post.204

     

    holy par nymphe.

     

    (holy, holy, holy, holy!)

    les mots les échos
    tout ce qui va tout ce qui revient tout
    revient à l'identique
    rien ne bouge rien ne bouge encore
    tandis qu'il sacre le monde elle entend
    devant les ruines elle l'entend
    encore

     


  • Commentaires

    1
    algiz
    Jeudi 17 Février 2011 à 22:25
    .
    il se peut que l’instant se fende se craquèle/disloquement du temps : ce qui fut uni redevient vrac/parcelles/choses que l’on reste à contempler comme l’enfant regarde les rouages brisés du jouet sacrifié il n’y a ni soulagement ni regret juste l’évidence de ce qui est fragile
    2
    JM
    Lundi 21 Février 2011 à 19:48
    The blacker the sun
    The darker the dawn
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :