• post.149

     

    "[...] Le désir ne cesse d'effectuer le couplage de flux continus et d'objets partiels essentiellement fragmentaires et fragmentés. Le désir fait couler, coule et coupe. [...] Poche des eaux et calculs de rein; flux de cheveu, flux de bave, flux de sperme, de merde ou d'urine qui sont produits par des objets partiels, constamment coupés par d'autres objets partiels, lesquels produisent d'autres flux, recoupés par d'autres objets partiels. Tout "objet" suppose la continuité d'un flux, tout flux, la fragmentation de l'objet."

     

    L'Anti-Oedipe, Deleuze & Guattari. [Éditions de Minuit] Dans mon étude de la fragmentation du corps et de l'élaboration d'un corps nouveau [ici, corps sans organes].

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :